Inde

Voyage en Inde : immersion complète !

J’ai toujours rêvé d’aller en Inde. Découvrir ce pays multifacettes, cette culture millénaire, ce patrimoine incroyable, cette explosion de couleurs jusque dans l’assiette, cette population multiple, son goût pour le kitsch… mais l’Inde, ce n’est pas que le cliché de la carte postale prise lors des célébrations de Holi, si joli, si « instagrammable » qu’on a tendance à ne retenir que ce que l’on veut bien y voir. L’Inde, c’est aussi ce sous-continent au système de castes complexe, aux 1001 dieux qui rythment le quotidien, aux traditions profondément ancrées et au développement économique incroyablement rapide, qui aboutit à un pays à deux voire trois vitesses. L’extrême richesse y côtoie la pauvreté la plus crasse, les dernières technologies robotiques jouxtent les décharges publiques, des fusées sont lancées dans l’espace quand les droits de l’Homme les plus basiques ne sont pas respectés… L’Inde est un pays de contrastes qui font parfois froid dans le dos. Et pourtant, il reste irrémédiablement, incroyablement attractif, la preuve : on ne peut s’empêcher d’y retourner !

Préparer son voyage en Inde

La première chose à faire, c’est de récupérer un visa d’entrée sur le territoire indien. Aujourd’hui, plus besoin de faire des démarches compliquées : obtenir son e-visa pour l’Inde est une procédure simplifiée qui se déroule sur internet en quelques clics. Sans ce précieux sésame, accompagné de votre passeport en cours de validité, vous ne serez pas autorisé à mettre le pied sur le sous-continent. Avouez que ce serait dommage de faire 10 h de vol Paris-Delhi et de se voir remercié à l’atterrissage pour un visa !

vue sur le gange

La deuxième chose, c’est de vérifier les dates de séjour. Parce qu’on ne va pas se mentir, la mousson, ce n’est pas la période idéale pour visiter le pays, sauf si vous aimez rester bloqué dans un train antique, trempé et bondé pour cause de voies emportées, ou traverser tout le quartier avec de l’eau jusqu’aux genoux. Attendez-vous à beaucoup crapahuter d’ailleurs, quelle que soit la saison : l’Inde est véritablement immense et ne se dévoile pas si facilement… du moins pas si vous avez envie de sortir des sentiers battus.

Une bonne paire de chaussures de marche

Ça oui, vous allez en avoir besoin ! À pied, en tuk-tuk, en bus (quand il veut bien démarrer), en train (quand il est à l’heure), l’Inde se sillonne et pourtant, vous aurez beau avoir quadrillé une région en long et en large, vous ne serez pas certain d’en avoir fait le tour même en plusieurs semaines. Un visa pour l’Inde n’est valable que deux mois (60 jours), alors choisissez bien vos spots et ne cherchez pas à « tout » voir comme ces touristes boulimiques de sites historiques, sinon vous allez forcément passer à côté de l’essentiel.

La philosophie du voyageur

Mon conseil ? Une fois sur place, faites comme les Indiens : acceptez simplement les aléas. Le bus n’arrive pas ? Ce n’est pas grave, il passera peut-être demain. Vous êtes déjà plus de trente dans ce wagon de dix places ? Il reste bien une petite place pour cette mamie souriante et ses bagages. Vous avez déjà refusé dix fois la proposition de ce (trop) jeune homme qui tient absolument à vous faire visiter ce magnifique temple (finalement, quatre murs et pas de toit autour d’une statue recouverte de fleurs, âgée de 2000 ans d’après le « guide » mais que vous jurerez avoir vue ce matin au bazar du coin) ? Peut-être que vous accepterez la onzième fois, alors pourquoi ne pas continuer à insister ? On ne sait jamais ce qui peut arriver !

Ici, c’est vous la curiosité

Si dans les grandes villes touristiques, les Indiens ont l’habitude de voir passer des étrangers autant que de vaches sacrées dans les embouteillages, c’est bien moins vrai dès qu’on s’éloigne un tout petit peu de Delhi et des hordes de chauffeurs-arnaqueurs de tuk-tuk qui vous sautent dessus à la sortie de l’aéroport.

Là, c’est vous la star : on vient de l’autre bout du train brinquebalant pour venir vous dévisager, on vous prend en photo même quand vous mangez ou que vous vous mouchez, on vous fixe, on glousse… souriez, vous êtes filmé ! Saluez-les et vous obtiendrez une vague de sourires. Mais vous pouvez aussi compter sur la bonne humeur, la jovialité et le goût immodéré des Indiens pour la photographie. Ils seront ravis si vous proposez de les prendre en photo ! Et c’est un vrai plaisir que de voir ces sourires, ces saris colorer les ruelles des villes, dans un incroyable mélange sans cesse changeant.

Tomber amoureux à chaque coin de rue

Chaque recoin a sa propre histoire, peut-être un peu (franchement) exagérée par les guides locaux qui pour quelques centimes vous entraînent voir des arbres millénaires, approcher des singes voleurs de tongs ou dans le dédale d’un marché aux épices où rien que les odeurs vous saturent le nez. Si vous êtes bien équipé contre la turista, osez tester la cuisine de rue, piquante et sucrée : le voyage se déroule aussi sur vos papilles. Je vous garantis que vous ne retournerez plus jamais dans un restaurant indien à la française, cherchant dans la fadeur du surgelé le souvenir de ce feu d’artifices de saveurs qui vous a retourné la langue. Mon conseil ? Restez modeste : même si vous avez l’habitude des épices, vous ne savez pas, mais alors vraiment pas à quoi vous vous exposez en Inde !

voyager en inde

Ce que l’on retient aussi de l’Inde, c’est sa beauté chaotique, rocambolesque, un joyeux mélange de décombres et de modernité, ce manque absolu d’intimité qui semble ne déranger personne (à part les touristes) et ce goût pour le kitsch qui colore chaque rue, chaque façade, chaque visage. Temples millénaires menaçant de s’effondrer, foules d’animaux sacrés, palais immenses de maharadjas inconnus, jardins aux jeux d’eaux antiques où des statues fleuries tous les jours et rongées par le temps semblent vous accueillir avec bienveillance…

Mais également foules de mendiants, livreurs à scooter qui empilent cages à poules et bidons d’eau sur leur tête en fonçant dans les rues de Delhi, pollution monstrueuse, Intouchables cantonnés dans leur misère et droits des femmes bafoués. L’Inde est à la fois la plus grande démocratie du monde et une terre chamarrée d’inégalités odieuses, et pourtant… on ne peut s’empêcher de l’aimer. Incredible India !

0
Julien
Julien
Auteur du blog voyage Voyageur Indépendant , Julien explore le monde depuis maintenant 10 ans après une première expérience en stage en Afrique du Sud. Il partage sur ce blog ses meilleurs conseils pour découvrir notre belle planète ainsi que ses meilleures découvertes! Sa devise: Le voyage est la meilleure des formations. Suivez le maintenant sur Google+
Blog voyage
Leave a Comment

CommentLuv badge