Les Tops...

Escale de croisière Dubaï : les excursions à ne pas manquer

À la croisée de l’Orient et de l’Occident, Dubaï symbolise à sa façon le nouveau rêve arabe : plages et îlots artificiels, centres commerciaux gigantesques, tours vertigineuses, hôtel sous-marin et station de ski au beau milieu du désert. Jadis pittoresque port de pêche bordé par un environnement hostile aux peuplades bédouines, l’émirat propose aujourd’hui de nombreuses activités en plein air et sportives à pratiquer lors d’une escale de croisière après un mouillage dans le somptueux terminal du port Rashid.

Pieds dans l’eau et tête dans les nuages

La Sheikh Zayed Road est l’artère principale à 2 fois 6 voies qui traverse du nord au sud sur une dizaine de kilomètres cette Manhattan orientale. Les gratte-ciel de plus de 300 m comme la HHHR Tower ou la Rose Tower semblent bien fétiches face au Burj Khalifa et ses 828 m. Les façades de la plus haute tour jamais construite sur terre sont éclairées chaque nuit par le ballet de sons et lumière de la Dubaï Fountain aux jets d’eau qui culminent à 300 m.

La compagnie Costa Croisières qui opère depuis les ports de la Méditerranée à destination de la péninsule arabique permet aux voyageurs européens de découvrir la cité des superlatifs. Pour faire face au gigantisme, la tendance actuelle est une visite de la ville par les airs : en hélicoptère pour bénéficier de moments privilégiés, en hydravion pour un survol des plus beaux sites à partir des eaux du golfe persique ou en montgolfière pour vivre des sensations uniques au-dessus du désert et pour continuer le safari sur route à bord d’un 4×4 vers la réserve naturelle de Ras Al Khor, sanctuaire des flamants roses.

Bâti sur une île artificielle entre Palm Jumeirah et la plage d’Umm Suqueim Beach, le luxueux hôtel 5 étoiles Burj Al Arab de 321 m de hauteur épouse les formes de la voile d’un dhow ou boutre traditionnel. Distante d’une dizaine de minutes, la Dubaï Marina est l’endroit idéal pour musarder, se restaurer dans un cadre ultramoderne, pratiquer le jet-ski et faire la fête une fois la nuit tombée.

Entre traditions et consumérisme

La mosquée de Jumeirah est la seule mosquée des émirats accessible aux non-musulmans. Située à proximité du front de mer le monument est une merveille de l’architecture islamique moderne au style fatimide. Les visiteurs sont notamment impressionnés par les deux minarets aux motifs taillés dans la pierre crayeuse au centre desquels trône un dôme de style anatolien. La vieille ville incarnée par Deira abrite les souks aux étals de mille et une senteurs qui proposent des spécialités gastronomiques locales et de bonnes affaires dans un joyeux brouhaha. En poussant plus loin ses pérégrinations à l’intérieur de Deira, le voyageur arrive sur le plus grand marché au monde d’or et de pierres précieuses à ciel ouvert.

Au royaume de la démesure règnent les malls. Les férus de shopping et de divertissements privilégient le Dubaï Mall étendu sur 836.000 m² de surface. Le plus grand centre commercial au monde abrite 1200 boutiques, un cinéma de 22 salles, une centaine de cafés et restaurants, le Dubaï aquarium & underwater zoo, une patinoire olympique, un hôtel de luxe 5 étoiles avec 250 chambres, 450 appartements et un parc à thèmes de 7000 m². De taille plus modeste, le Mall of the Emirates est singulier par sa verrière centrale qui n’est pas sans rappeler le Grand Palais et par la station de ski artificielle Ski Dubaï qui compte 5 pistes, 2 télésièges, un parc à neige pour la pratique du snowboard et de la luge, une tyrolienne de 150 m et un parc pour enfants de 3000 m² où il est possible de nager avec des pingouins.

Balade dans le désert

Il suffit de trois-quarts d’heure pour passer du centre-ville et ses tours en béton, aux portes de la réserve naturelle du Dubaï Desert Conversation Reserve. La sortie qui s’effectue à bord d’un véhicule tout-terrain permet d’apprécier la magie des lieux aux couleurs changeantes et contrastées ainsi que ses occupants, dont des antilopes. Diverses activités comme la reconstitution d’un camp bédouin, une démonstration de fauconnerie, la visite d’un élevage de dromadaires agrémentée d’une promenade ou un dîner traditionnel avec plats typiques, cracheurs de feu, danses orientales participent au dépaysement.

Julien
Julien
Auteur du blog voyage Voyageur Indépendant , Julien explore le monde depuis maintenant 10 ans après une première expérience en stage en Afrique du Sud. Il partage sur ce blog ses meilleurs conseils pour découvrir notre belle planète ainsi que ses meilleures découvertes! Sa devise: Le voyage est la meilleure des formations. Suivez le maintenant sur Google+
Blog voyage
Leave a Comment

CommentLuv badge